La formation des ostéopathes en France aujourd’hui

L’ostéopathie est une médecine récente. Elle a été fondée par un médecin: Andrew Taylor Still, aux Etats-Unis, à la fin du 19ème siècle.

Elle est arrivée en France dans les années 60, grâce à des praticiens qui se sont formés au Royaume-Uni et aux USA. Les premières écoles ont ouvert, dispensant un enseignement en 6 ans.
En quelques années, l’ostéopathie a connu une croissance remarquable sous l’impulsion de patients séduits par les résultats thérapeutiques et la qualité de la prise en charge.

Suite à cette demande croissante et à la reconnaissance de l’ostéopathie au niveau européen, le législateur a légiféré le 4 mars 2002, sur la légalisation de l’exercice de l’ostéopathie. Ont suivi en mars 2007, la parution de décrets relatifs à la formation des ostéopathes et à l’agrément des établissements de formation.

L’ostéopIMG_0972athie est victime de son succès et les écoles se multiplient depuis 10 ans, le nombre d’ostéopathes explose.
Actuellement plus de soixante dix écoles ont reçu l’agrément avec des hétérogénéités dans les formations. Selon l’OMS (organisation mondiale de la Santé), un ostéopathe devrait suivre 4200heures sur 5 ans pour être compétant.
En 2011, seulement une dizaine d’écoles se sont vues attribuer un niveau master (5 ans d’études après le baccalauréat), les autres écoles formant des praticiens en 2660 heures sur 3 ans comme les décrets le suggère.

J’ai reçu une formation complète en 5900 heures sur 5 ans.
J’ai étudié les sciences médicales (anatomie,  physiologie, embryologie, sémiologie, traumatologie, imagerie médicale…), les sciences humaines (psychologie) et les sciences ostéopathiques.

Ces cours m’ont permis d’être sereine en consultation, de pouvoir recevoir des patients de tout âge, de pouvoir savoir si oui ou non je les prends en charge (certaines pathologies n’étant pas de mes compétences), de faire mon diagnostic et de pouvoir les traiter dans leur globalité en choisissant la technique la plus adaptée.
Je m’inquiète qu’aujourd’hui certains ostéopathes puissent s’installer en n’ayant suivi que 3 ans (sans aucune notion de crânien, de viscéral, de gynécologie, de pédiatrie…)

Aujourd’hui nos syndicats se battent pour une ostéopathie de haut niveau pratiquée par des professionnels compétants, qui ne cumulent pas plusieurs métiers.
Le but est de défendre les intérêts des professionnels et celui des patients.

 

Vign_radiographieVign_saturation_totale

image du du site http://www.devenir-osteopathe.org/  (registre des osteopathes de France)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *