Ostéopathie : définition et dates

Définition de l’ostéopathie:

L’ostéopathie est une méthode thérapeutique manuelle.

Je diagnostique et  traite les structures du corps humain (articulations, muscles, ligaments, fascias, viscères…) qui provoquent le déséquilibre de l’état de santé.

L’ostéopathie est une médecine manuelle, globale et naturelle

– Manuelle : je travaille uniquement avec mes mains, que ce soit pour faire mon diagnostic ou pour mon traitement.

– Globale : je vérifie et traite l’ensemble du corps, pas seulement l’endroit de la plainte. Souvent les douleurs sont éloignées de l’endroit qui pose problème, par exemple une entorse de la cheville peut entraîner des cervicalgies en déséquilibrant la posture du corps.

 

– Naturelle : je  ne prescrit  aucun médicament.

 

image du site plurielles.fr

Ma consultation

Mon travail ne consiste pas à traiter un motif mais une personne dans son ensemble.

Avant de manipuler mon patient, je m’entretiens donc avec lui pour reconstituer son histoire (quand et comment ont débuté les premiers symptômes, dans quel contexte, est-ce la première fois, y a-t-il un phénomène de résonance….)

Ensuite, quand mon patient est sur la table, je recherche toutes les tensions, les pertes de mobilités, je laisse son corps s’exprimer.

Puis je manipule les zones les plus restreintes, celles qui ont pu entraîner par compensations un trouble. J’agis sur la mobilité des articulations, les tensions musculaires, ligamentaires, faciales, dans le but de gagner en amplitude de mouvement et de rééquilibrer le corps.

Le but de la consultation est de retrouver une harmonie du corps et de l’esprit.

C’est donc en relâchant une personne et non pas un seul élément que l’on arrive à diminuer les douleurs, les gênes et donc à améliorer l’état de santé et la qualité de vie.

 

Quelques dates:

En 1874, Andrew Taylor Still, médecin américain, fonde l’ostéopathie aux Etats-Unis.
En 1892, Still fonde la 1ère école d’ostéopathie aux Etats-Unis à Kirksville.
En 1917, la 1ere école d’ostéopathie est créée en Angleterre.

Dans les années 1950, l’ostéopathie débute en France.
En 2002, le législateur reconnaît l’ostéopathie (loi Kouchner)
En 2007, deux décrets précisent les actes et conditions d’exercice de l’ostéopathie, la formation des ostéopathes et l’agrément des établissements de formation.

 

Andrew Still

Andrew Taylor Still

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *