Traitement de la sciatique par l’ostéopathie

Mais qu’est-ce-que la sciatique…. certains de mes patients  se demandent d’où viennent leurs douleurs..

Pour mieux les comprendre, commençons par un peu d’anatomie… Le nerf sciatique est constitué de neurofibres provenant des 4ème, 5ème vertèbres lombaires et des 3 premières vertèbres sacrées, donc du bas du dos. Il se continue à la face postérieure de la fesse, de la cuisse, de la jambe pour se terminer au niveau du pied.

Lorsqu’un des deux nerfs est irrité, il provoque une douleur vive.  Cette dernière s’étend du bas du dos jusqu’au pied ou bien se limite à un territoire comme la fesse, l’arrière du genou, le pied….Elle peut s’accompagner de troubles sensitifs (comme des fourmillements, des engourdissements, des anesthésies…) ou de troubles moteurs (comme une faiblesse musculaire ou une paralysie…). En général la sciatique ne se ressent que d’un côté sauf dans quelques cas ou la douleur passe d’un membre à l’autre.

La cause la plus fréquente est une hernie discale mais il peut aussi s’agir d’une perte de mobilité articulaire, de tensions musculaires, d’arthrose, d’une fracture, d’une infection, d’une douleur viscérale projetée, d’un canal lombaire étroit, d’une neuropathie, d’un spondylolisthésis… les causes peuvent être multiples.

Et l’ostéopathie dans tout ça….

Comme chaque consultation, je commence par un interrogatoire en insistant sur les facteurs de risque:
-sur les antécédents de lombalgie, de sciatique,
-l’activité professionnelle,
-le sport pratiqué qui sont des facteurs de risque.

Je poursuis par:
-la description précise des symptômes,
-quand et comment ont commencé les douleurs,
-quelles sont les positions qui les déclenchent et celles qui les soulagent.

Les examens sont aussi très utiles : radiographies, scanners, IRM , pour savoir si vous avez une hernie discale, de l’arthrose, un spondylolisthésis, une malformation….

Suite à des tests orthopédiques, neurologiques et mon propre diagnostic, je commence le traitement. Les techniques ostéopathiques sont très efficaces sur les sciatiques d’origine musculaire, sur les douleurs viscérales projetées ou bien sur une perte de mobilité articulaire. Nos techniques peuvent parfois avoir aussi des résultats surprenants sur les pathologies discales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *